Femmes de jazz

Femmes de jazz. Noir satin, Par Stanley Péan, Boréal , 201 p Après avoir signé une monumentale biographie sur le contrebassiste Michel Donato : Bleu sur le vif (éditons Mains Libres), le passionné de jazz/écrivain/homme de radio Stanley Péan s’intéresse à ces femmes qui ont fait le jazz. Sujet captivant, puisque malgré les décennies, la note bleue est une chasse gardée masculine, allez savoir pourquoi ? Les temps changent, une chance. Nous pourrions nommer : Rachel Therrien, Lorraine Desmarais. Bria Skonberg, Anne Dominique, au sein de l’Orchestre national de jazz de Montréal et bien entendu, Alice Coltrane.
Lorraine Desmarais, jazz Lorraine Desmarais, jazz
Lorraine Desmarais, jazz

Femmes de jazz. Par Christophe Rodriguez

Femmes de jazz. Noir satin, Par Stanley Péan, Boréal , 201 p.

Après avoir signé une monumentale biographie sur le contrebassiste Michel Donato : Bleu sur le vif (éditons Mains Libres), le passionné de jazz/écrivain/homme de radio Stanley Péan s’intéresse à ces femmes qui ont fait le jazz. Sujet captivant, puisque malgré les décennies, la note bleue est une chasse gardée masculine, allez savoir pourquoi ? Les temps changent, une chance. Nous pourrions nommer Rachel Therrien, Lorraine Desmarais. Bria Skonberg, Anne Dominique, au sein de l’Orchestre national de jazz de Montréal et bien entendu, Alice Coltrane. 

Dans Noir Satin ou : ces femmes qui ont fait le jazz, l’ami Stanley, dresse le portait de quinze musiciennes, souvent injustement négligées qui ont beaucoup apporté au jazz. Au fils des chapitres qui sont tout sauf didactiques, la puissance de l’écrivain, l’auteur évoque le travail assidu de ces comètes, telle la tromboniste Melba Liston. Admirée par le chef d’orchestre »/trompettiste Quincy Jones, elle a croisé le père du Be-Bop de Dizzy Gillespie au sein de son grand orchestre lors du fabuleux Dizzy At Newport ainsi qu’avec cette section de trombones sous son nom : Melba and Her Bones.

Redécouvrir aussi l’immense activité de la pianiste Mary Lou Williams, qui fut avant-gardiste. Duke Ellington le savait en lui confiant l’arrangement monumental de Blues Skies, qui deviendra : Trumpets No End, cheval de bataille pour sa section de cuivres avec comme chef de file, le trompettiste Cat Anderson.

Dans l’ombre du roi Louis Armstrong, il y eut sa première femme ; Lilian. Compositrice, pianiste, nous lui devons le délicieux : Struttin’ With Some Barbeque ainsi que Down Heated Blues qui fit les belles heures de la grande Bessie Smith. Ce roman du jazz tout au féminin est de la plus belle eau. Par je ne sais quelle magie, Stanley Péan vous forcera gentiment à réécouter : l’organiste Shirley Scott, les pianistes Geri Allen, Jutta Hipp, sans oublier l’immense prêtresse du blues Ma Rainey. De considérables bonheurs qui se dégustent lentement. 

Melba Liston : 

Manteca (Live) Provided to YouTube by Universal Music Group Manteca (Live) · Dizzy Gillespie Dizzy Gillespie At Newport ℗ 1957 The Verve Music Group, a Division of UMG Recordings, Inc. Released on: 1957-01-01 Producer: Norman Granz Composer Lyricist: Gil Walter Fuller Composer Lyricist: Dizzy Gillespie Auto-generated by YouTube.www.youtube.com
Melba Liston’s Masterful Ballad Playing on My Reverie A transcription of Melba Liston’s masterful trombone solo on « My Reverie ». Original Video Here: https://www.youtube.com/watch?v=ojwANp_D_fE Based off of Claude Debussy’s « Reverie », originally arranged by Larry Clinton, and then later arranged by Liston, this performance is from a 1960 Switzerland performance of Quincy Jones’s Big Band, and …www.youtube.com

Mary Lou williams

Trumpet no end.:Duke Ellington Un tournant dans le style d’Ellington L’arrangement est de Mary-Lou Williams !www.youtube.com

Lil Armstrong

Struttin’ With Some Barbecue – Louis Armstrong & His Hot Five (Kid Ory, Johnny Dodds) Louis Armstrong, t / Kid Ory, tb / Johnny Dodds, cl / Lil Armstrong, p / Johnny St. Cyr, bj. Chicago, December 9, 1927.www.youtube.com

Shirley Scott

Shirley Scott in San Francisco This was one of our Jazz Organ Tributes from the San Francisco Jazz Festival. Shirley Scott had not played in San Francisco in thirty years! I also had Jack McDuff and Duke Jethro on the bill. Here Shirley plays with tenor saxophonist Scott E-Dog Petersen and drummer Eddie Marshall. This was November 3, 1996. If you like organ videos, please …www.youtube.com

Jutta Hip 

Too Close For Comfort Provided to YouTube by Universal Music Group Too Close For Comfort · Jutta Hipp · Zoot Sims Jutta Hipp With Zoot Sims ℗ 2007 The Blue Note Label Group Released on: 2008-01-01 Associated Performer, Trumpet: Jerry Lloyd Associated Performer, Tenor Saxophone: Zoot Sims Associated Performer, Piano: Jutta Hipp Associated Performer, Bass ( Vocal …www.youtube.com
Geri Allen, « Our Lady » – Live at Berklee Commencement Concert 2014Geri Allen performing « Our Lady », featuring Terri Lyne Carrington and Tap Dancer Maurice Chestnut.www.youtube.com

Photo principale : Lorraine Desmarais

Le Pois PenchéPoésie Trois-Rivière