//Trois jours inoubliables à Virginia Beach

Trois jours inoubliables à Virginia Beach

Roger Huet

JOUR UN

Ayant reçu une invitation de Virginia is for Lovers, Georges Kahy, l’éditeur de Touristica International et moi-même, nous nous sommes rendus à Virginia Beach par l’aéroport de Norfolk. Jacinthe Paré, la représentante pour le Québec du Bureau du tourisme et des congrès de Virginia Beach, nous attendait et nous faisait le privilège d’être notre guide pendant la durée de notre périple. Ma valise n’était pas arrivée, mais les services de l’aéroport sont si efficaces qu’elle a été retracée en quelques secondes et embarquée dans le prochain avion. On me la livrera dans l’après-midi à mon hôtel.

À midi nous étions attablés au Catch 31, un joli restaurant au bord de mer, qui dispose d’une cuisine au feu de bois et de magnifiques terrasses avec vue sur le parc Neptune.

roger virginia catch31

Nous avons goûté pour la première fois aux délicieux vins de la Virginie, avec des mets à base de produits de la mer qui sont typiques d’ici, comme les petits pâtés de crabe, et le savoureux espadon et le thon, parmi d’autres.

roger virginia catch31 repas

La Virginie est une destination gastronomique extrêmement intéressante, car elle est orientée vers les produits biologiques de proximité.

roger virginia alliona talpi(Crédit photo: Georges Kahy)

L’ambiance était excellente, les mets et les vins de qualité et le service d’Alliona impeccable. Je recommande ce restaurant. Catch 31, 3001 Atlantic Avenue, Virginia Beach, VA 23451, Tél.: 757 213-3474.

Après le lunch, nous avons rejoint l’hôtel The Cavalier, où nous allions passer la nuit.

roger virginia thecavalier architecture

C’est un hôtel mythique de la chaîne Marriott qui été inauguré pour la première fois en 1927. C’était alors l’hôtel le plus luxueux et l’icône de la Virginie. Il a accueilli 10 présidents américains, dont Franklin D. Roosevelt, Harry Truman, Dwight Eisenhower, John F. Kennedy, Lyndon B. Johnson, Richard Nixon, Gerald Ford et Jimmy Carter. Des orchestres de big band y ont joué, comme celui du roi du Swing, Benny Goodman. Imaginez que ses murs ont résonné avec Minnie’s in the Money, Sing, Sing, Sing, Stealin’ Apples, Let’s Dance, Don’t Be That Way. Un autre orchestre célèbre a fait danser les clients, c’était celui de Glen Miller, qui y a joué In The Mood, Moonlight Serenade, Chatanooga Choo Choo, American Patrol, Medley. Il n’était pas rare de croiser alors Bing Crosby, Frank Sinatra, Doris Day, Judy Garland, Elizabeth Taylor, Bob Hope ou Mohamed Ali. Tout le gotha y a défilé et de nombreuses célébrités s’y sont mariées. 

Le temps a passé. L’hôtel demandait de gros investissements pour être rénové. On ne l’a pas fait et l’hôtel est resté en dormance, jusqu’à ce qu’un groupe de citoyens décidés s’est mis ensemble pour le faire renaître. Les rénovations ont couté 75 millions de dollars et The Cavalier a rouvert ses portes en 2018. Il est membre distingué du Marriott’s Authograph Collection et incarne à nouveau le luxe et le glamour de la Virginie.  L’hôtel compte 85 chambres luxueuses, dont 22 suites et une suite royale. Ils ont conservé les colonnes de marbre d’origine, les moulures, les précieux jardins. Non seulement l’architecture a été respectée dans cet hôtel en forme d’Y, mais on y retrouve aussi tous les services exceptionnels qu’offrait son ancienne version.

J’avais rendez-vous au spa pour un massage royal.

roger virginia thecavalier spa

Ce spa a un très beau design, avec 9 salles de traitement de rêve, des suites d’hydrothérapie, une salle de co-ed réflexion, et naturellement des salles de vapeur et de sauna. Il y a des salles avec des lits de sable chaud et même des salles de massage pour se faire masser à deux. Je me suis soumis pendant une heure aux soins de Sophia, qui m’a plongé dans une sorte d’extase pour le corps, pour l’âme et pour l’esprit. De toute ma vie, je n’ai jamais connu une pareille paix. Toutes mes douleurs musculaires sont disparues et cet état m’a perduré toute la semaine, malgré une activité intense de visites pour mon travail de journaliste. En terminant ma séance, j’ai dit à Sophia: «Aujourd’hui, je crois en Dieu.» J’ai appris plus tard que The Cavalier était autrefois célèbre pour son spa et que le nouveau The Cavalier s’efforce de reproduire cette qualité exceptionnelle. 

J’ai retrouvé ma luxueuse chambre, où se trouvait déjà ma valise livrée par le service de l’aéroport. 

roger virginia thecavalier chambre

Le directeur de l’hôtel, Brad Cance, nous a fait visiter les salons un peu plus tard. 

roger virginia jacinthe brad georges

Le Raleigh Room est un mélange de vieux et de nouveau monde, dans une interprétation de Grand Salon. On y sert du café le matin, du thé en après-midi et des cocktails le soir. 

roger virginia thecavalier raleighroomThe Raleigh Room 

Le Becca est un restaurant réinventé, moderne et sophistiqué, élégant, tout en demeurant décontracté. 

roger virginia thecavalier centre

roger virginia thecavalier resto

Nous avons admiré la magnifique piscine couverte.

roger virginia thecavalier piscine

Le directeur nous avoué à voix basse qu’il y avait un supposé fantôme de chat qui hanterait l’hôtel. Il paraît qu’effectivement un chat se serait noyé dans la piscine externe, dans les années 40. À l’intérieur de l’hôtel il n’y a jamais eu de chat, et pourtant… et pourtant, dans un escalier de service, il nous a montré des traces très visibles de pas de chat, gravées dans le marbre. 

roger virginia thecavalier chatfantome

Nous les observions attentivement, lorsque nous avons entendu un miaulement déchirant qui nous a fait dresser les cheveux sur la tête. Mes amis, se sont tournés vers moi et en me pointant de leurs doigts m’ont dit: «C’est toi». Bien sûr, ce n’était pas moi, mais ma réputation de blagueur a fini par me jouer un tour. Lorsque vous passerez par The Cavalier, ne manquez pas de demander à voir les traces du chat fantôme; c’est très excitant. 

Nous avions rendez-vous pour un cours de mixologie personnalisée sur la magnifique terrasse vitrée. La mixologue Rachael Blake nous a ravis avec les délicieux cocktails qu’elle nous a fait préparer. 

roger virginia cours mixologie

Nous avons ensuite visité la Distillerie de Whisky qui se trouve au sous-sol de l’hôtel. Elle a été fondée en 2013 par deux natifs de la Virginie sous le nom de Tarnished Truth Distilling Company.

roger virginia thecavalier alambic

Cette distillerie met en évidence une fusion entre les anciennes et les nouvelles techniques.

roger virginia thecavalier whisky

Nous avons dégusté une eau de vie nouvellement sortie de l’alambic, un whisky d’un an et finalement, le whisky de trois ans qui est celui qui est vendu, et qui est superbe!

roger virginia thecavalier whisky verres

Nous nous sommes ensuite arrêtés à la boutique contigüe qui propose notamment des whiskies et des bourbons de la Tarnished Truth Distilling Company, ainsi que des vodkas AVA. 

Nous sommes revenus sur nos pas pour aller souper au Becca, réputé pour sa cuisine.

roger virginia crabsoupCoastal Virginia She Crab Soup

Le décor est somptueux et la cuisine offre un concept de la ferme à la table qui est délicieux et santé. La carte des vins est à la hauteur de sa réputation. 

roger virginia dessert

Pour terminer la soirée, nous sommes allés prendre un verre au Hunt Room, qui est adjacent à la Distillerie et sert de la salle de dégustation à la Tarnished Truth. C’est une belle salle avec des trophées de chasse et un bar où les clients peuvent venir déguster un verre dans une ambiance conviviale. On y sert aussi une cuisine simple et rustique.

roger virginia thecavalier huntroom

Pour la beauté de son architecture et ses services incomparables, The Cavalier Hôtel est l’expérience à ne pas manquer à Virginia Beach. Les bars, les restaurants et le spa sont ouverts à tout le monde. 

The Cavalier, an Autograph Collection, 4200 Atlantic Avenue, Virginia Beach, VA 23451, Tél.: 757 425-8555.

JOUR 2 

Nous avons quitté l’hôtel de bonne heure et nous sommes partis prendre un copieux petit déjeuner dans un charmant restaurant rustique situé au carrefour principal de Pungo, appelé The Bee and the Biscuit. Il occupe un cottage qui date de 1919. Il est en pays agricole et les produits sont frais, cultivés par les agriculteurs locaux. Comme il faisait bon, nous avons pris place sur la terrasse ombragée.

roger virginia bee biscuit

Nous avons dû choisir parmi une variété de biscuits, d’assiettes, de sandwichs, de salades et de spécialités de saison. Le petit déjeuner rustique est consistant. Nos lattés étaient de taille, avec plein de gâteries dessus, l’œuf bénédictine était double et avec des compléments. Le café à la française était parfumé et fumant.

roger virginia bee biscuit repas

Tout y était bon, mais Amber, notre serveuse, était tellement gracieuse qu’elle nous a mis de bonne humeur. 

roger virginia aliona talpi

The Bee & the Biscuit, 1785 Princess Anne Road, Virginia Beach, VA 23456.

Il y a dans la vie des moments magiques. J’ai pris une photo de notre amie Jacinthe, et sur ses lunettes est apparu le reflet de deux roses du jardin. 

roger virginia jacinthe beebiscuit

Comme nous avions besoin d’exercice, nous sommes allées au Back Bay National Wildlife Refuge (parc protégé pour la faune de l’arrière baie), créé en 1938. Ce refuge de 3237 hectares d’eau douce borde l’océan Atlantique à l’est et la Back Bay à l’ouest. Les îles-barrières comportent de grandes dunes de sable, des forêts maritimes, des marais d’eau douce, des étangs, des plages d’océan et de grands bassins de retenue pour la sauvagine. Nous avons visité le parc en compagnie de Kyle Barbour, directeur du False Cape State Park.

roger virginia national wildlife refuge

Nous avons découvert des refuges pour les œufs des tortues, qui sont mis sous la protection d’un grillage contre les prédateurs. À leur naissance, les petites tortues passent sans encombre entre les mailles du grillage et sont acheminées par un chemin balisé jusqu’à l’eau.

roger virginia nursery tortues

Ce parc a des installations qui permettent de soigner les poissons et les autres animaux marins blessés, pour être remis en liberté une fois guéris.

Notre van s’est ensablé, et nous avons été secourus par les fils américains du Dieu Neptune.

roger virginia neptune enfants americains

Back Bay National Wildlife Refuge, 4005 Sandpiper Road, Virginia Beach, VA 23456, Tél.: 757 301-7329.

Nous avons continué notre visite jusqu’au False Cape State Park, de 1750 hectares, qui est une barrière d’un kilomètre et demi de large entre Back Bay et l’océan Atlantique, à l’extrême sud-est de Virginia Beach.

roger virginia falsecapestatepark

Il a 6 miles de plages vierges, 12 terrains de camping primitifs et 9 miles de sentiers de randonnée à vélo. L’accès se fait uniquement par la Réserve faunique nationale de Back Bay. Tous ces parcs nationaux ont des pistes cyclables et des services pour permettre aux visiteurs de parcourir les lieux en sécurité.

roger virginia falsecapestatepark eau

Les paysages sont magnifiques.

Refuge de False Cape State Park. Tél.: 757 426-3643.

Midi approchait, et nous avions rendez-vous pour visiter la New Earth Farm, une ferme biologique située à Pungo. Ils cultivent des légumes sans produits chimiques et élèvent des poulets en liberté nourris au grain et aux produits de la ferme. Ils mettent l’accent sur la création de sols sains grâce au compostage, à l’apport de matériel biologique et à l’utilisation de cultures de couverture. Ils font la rotation des cultures, et laissent les terrains en dormance avant de replanter. Si nous étions arrivés plus tôt, nous aurions pu cueillir nos propres légumes et les apprêter pour le repas.

roger virginia newearthfarm

Notre guide, Theren, nous a parlé avec enthousiasme de leur effort pour une gastronomie où l’on utilise même des herbes non-conventionnelles. Le repas qu’on nous a servi était délicieux et varié.

roger virginia newearthfarm repas bio

Cette ferme a une vocation éducative et reçoit des familles et des écoles.

roger virginia marions stewart

Ils ont un petit magasin pour la vente de leurs produits, tenu par Marion, qui est une experte en épices et aromates.

À 15h nous déposions nos valises au Sheraton Oceanfront Hôtel. Ma chambre a une magnifique vue sur la plage. 

roger virginia sheraton oeanfront hotel

Nous nous sommes rendus au One Fish-Two Fish pour souper. C’est un restaurant chic mais décontracté, où il est possible de se rendre en bateau ou en voiture. C’est un endroit de rêve d’où on assiste à de magnifiques couchers du soleil. 

roger virginia onefish twofish eau

Le site est rempli de poésie.

roger virginia marina

Il fait rêver.

roger virginia jacinthe luis georgesJacinthe, Louis et Georges

La cuisine du One Fish-Two Fish est créative, inspirée du marché. Sa carte offre certains des vins les plus difficiles à trouver en Amérique. La section des vins de la Virginie est particulièrement intéressante.

roger virginia fish dishes

Le bar est un des mieux fournis que j’ai vus en Virginie. 

roger virginia onefish twofish

One Fish-Two Fish, 2109 West Great Neck Road, Virginia Beach, VA 23451, Tél.: 757 496-4350.

JOUR 3 

Nous avons commencé notre journée avec un déjeuner au restaurant Commune, qui est aussi boulangerie et café durable, au cœur du ViBe Creative District, à Virginia Beach.

roger virginia felicia allieFelicia et Allie 

Nous avions rendez-vous avec Kate Pittman, la directrice exécutive du Projet ViBe Creative District, qui travaille pour dynamiser l’arrière-zone de Virginia Beach.

roger virginia kate pitmanKate Pittman 

Le propriétaire de Commune, Kevin Jamison, était agriculteur pendant de nombreuses années avant de se lancer dans la restauration. Il achète ses produits dans des fermes avoisinantes qui utilisent des techniques durables et fabriquent tout à partir de zéro.  La philosophie derrière Commune est que les aliments que nous choisissons de manger sont importants pour notre santé et pour l’environnement. Les aliments frais et bio sont aussi les plus savoureux!

J’avoue avoir très bien mangé en dégustant un délicieux latté à la lavande.

roger virginia dejeuner

Commune, 501 Virginia Beach Boulevard, Virginia Beach, VA 23451, Tél.: 757 963-8985.

En dépit des mets copieux que l’on déguste un peu partout en Virginie, je n’ai pas vu de personnes en surpoids. Les gens font beaucoup de course, ils prennent soin d’eux et ont des corps élancés avec une belle élasticité. Les Virginiens et les Virginiennes sont en vérité magnifiques! Visiter le Virginia Beach Creative District, appelé communément VIBe, en compagnie de Kate Pittman, c’est passionnant. C’était un quartier qui se dégradait et c’était dommage, car il n’est qu’à quelques mètres de la plage et de ses merveilleux hôtels. La mairie a voulu le remonter et le dynamiser. 

Pour commencer, ils ont appelé les artistes de toute la région pour exercer leur talent sur les murs, en leur attribuant des sommes d’argent. 

roger virginia vibe muraux

Le quartier s’est rempli de jolies murales très colorées et a changé d’aspect. 

Même les enfants ont participé au projet:

roger virginia cabanes oiseaux

Ensuite, la ville a invité les artisans à venir occuper des locaux d’arrière-plan qui étaient à l’abandon. On a aussi convaincu des restaurateurs à venir s’installer sur les rues passantes, car il y a une clientèle locale, mais aussi une clientèle touristique qui veut se nourrir sainement sans se ruiner. Des développements immobiliers d’intérêt local commencent à pousser. Dans cinq ans, ce quartier sera très dynamique, parce qu’il a été conduit par des gens de vision.

J’ai visité la Maison communale, qui est destinée à permettre à des travailleurs autonomes de passer quelque temps avec leur ordinateur et à côtoyer d’autres travailleurs autonomes pour briser leur isolement. 

roger virginia maison communale

Il y a une salle qui peut se transformer pour certaines performances artistiques ou littéraires. Il y a aussi un petit café. 

ViBe Creative District, PO Box 3601, Virginia Beach, VA , Tél.: 757 202-9533.

Un peu plus tard, nous avons embarqué à bord du bateau de plaisance Pleasure House Oyster pour naviguer sur les eaux de la rivière Lynnhaven. Pleasure House était le nom d’une des plus anciennes tavernes du Nouveau Monde, construite vers 1650. Lorsque les immigrants anglais débarquèrent au Cap Henry en 1607, ils découvrirent des huitres grosses comme des assiettes qui reposaient dans des eaux tellement cristallines qu’on pouvait les apercevoir à 20 mètres de profondeur. Adam Thoroughgood donna à cette rivière le nom de Lynnhaven à cause de ces huitres extraordinaires. En raison de la pollution, Lynnhaven fut fermée dans les années 1960, mais l’élevage des huîtres est autorisé à nouveau depuis 2007. L’expérience des huitres est intéressante. On les voit par milliers qui reposent sur des bancs de sable, qui sont arrosés par la marée haute. Le capitaine éleveur apporte des cages en fer, qu’il remplit de quelques douzaines d’huitres. Ensuite, il plonge les cages dans les eaux fraîches de la rivière pendant une quinzaine de minutes, pour purifier les bivalves de leurs toxines.

roger virginia huitres fraiches

Il les place dans un sceau d’eau et les frotte pour leur enlever le sable. Il installe une tente et une table de fortune dans un banc de sable et ouvre les huitres. Inutile de demander du citron, il n’en a pas. Heureusement, notre accompagnatrice avait apporté une bonne bouteille de Chardonnay de la Virginie pour accompagner la dégustation, et nous en fûmes ravis.

roger virginia huitres ouverture

Les huitres étaient de taille moyenne, mais la chair remplissait les coquillages. On nous montra une huitre en processus de faire une perle. Une autre contenait un petit crabe. L’éleveur la donna à un de nos camarades de voyage en lui disant qu’il était chanceux d’avoir ce cadeau, et l’autre l’avala. Sacré farceur de capitaine!

Avant de remonter dans le bateau, nous avons pu admirer de près l’élevage d’huitres.

roger virginia huitres sol

En général, seulement une partie de leur coquille repose dans le sable humide, et l’autre partie prend l’air. Des mâles prennent de petites femelles sous leurs coquilles pour les protéger jusqu’à ce qu’elles soient pubères, si j’ose dire, et alors ils les épousent.  Pleasure House Oyster Farm, 3211 Lynnhaven Drive, Virginia Beach, VA 23451, Tél.: 757 663-6970.

Nous avons quitté la charmante compagnie des huitres, qui ne sont pas très bavardes, et nous sommes allés nous restaurer au Dockside Restaurant and Marina.

roger virginia dicksideresto

Nous avions rendez-vous avec Kelli Norman pour luncher. Kelli est la directrice de Tourisme, ventes et marketing. Elle a un fabuleux sens de l’humour qui a apporté beaucoup de joie au repas.

roger virginia jacinthe roger kelliJacinthe, Roger et Kelli (Crédit photo: Georges Kahy)

Les spécialités du Dockside Restaurant and Marina sont les fruits de mer, les crabes à la vapeur et les poissons vendus sur le quai au petit matin par des pêcheurs qui viennent d’arriver. 

roger virginia docksidedelice

Dockside Restaurant and Marina, 3311 Shore Drive, Virginia Beach, VA 23451, Tél.: 757 481-4545. 

Notre dernière visite était pour la découverte du First Landing State Park, qui fut l’endroit où débarquèrent les premiers colons anglais en 1607. L’endroit était marécageux, mais était à l’abri des navigateurs basques et espagnols qui sillonnaient la mer. C’est un endroit admirable, un habitat unique avec des lagunes, de grands cyprès et des plantes rares. Plus de 25 kilomètres de sentiers de randonnée traversent ce parc naturel.

roger virginia serpentLe paysage est à couper le souffle (Crédit photo: Georges Kahy) 

Le parc propose des cabines climatisées, des emplacements de camping, des aires de pique-nique, une plage de baignade, des rampes de mise à l’eau, des locations de kayaks et des excursions, ainsi qu’une piste cyclable. On a aussi rencontré un joli serpent; Jacinthe s’est éloignée rapidement lorsqu’il a essayé de lui vendre une pomme, même s’il affirmait qu’elle était bio. On n’a pas oublié que la pomme qu’il a vendue à la Mère de l’humanité nous a empoisonné la vie. First Landing State Park, 2500 Shore Drive, Virginia Beach, VA 23451, Tél.: 757 412-2300.  Nous avions la soirée libre et nous devions faire nos valises, puisque le lendemain nous allions prendre, de bonne heure, le train pour Norfolk, pour explorer les régions de Richmond et de Charlottesville. Virginia Beach m’a enchanté. Jacinthe Paré est une personne et une guide exceptionnelle. Merci.

Trois jours inoubliables à Virginia Beach

VisitezVirginiaBeach

Facebook

Roger Huet
Chroniqueur vins et spiritueux
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com
Touristica.ca

Ce Québécois d’origine sud-américaine, apporte au monde du vin, sa grande curiosité, et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Dans ses chroniques Roger Huet parle du vin comme un ami, comme un poète, et vous fait vivre l’esprit de fête.

Partagez par courriel