//Le sport professionnel en péril?

Le sport professionnel en péril?

Michel Bureau
Le monde va changer avec cette pandémie, aucun doute. Le monde du sport ne sera pas épargné non plus.

Terminé les ententes à long terme avec les athlètes, il y aura assurément une clause act of god dans les contrats. Je doute fort que les athlètes auront dorénavant des contrats de longue durée, comme ce fut le cas pour Carey Price notamment. Les dirigeants, les joueurs, bref, toute cette industrie devra faire un examen de conscience. Et surtout de ne pas refiler la facture aux amateurs. Ce serait une erreur. Comment disputer des matchs en ce moment si les amateurs ont peur d’attraper un virus. Dans le sport professionnel, c’est à New York que se prennent la majorité des décisions que ce soit dans LNH, MLB,NFL, MLS, UFC, etc, et comme les États-Unis sont frappés de plein fouet par le coronavirus , l’attente pourrait être très longue. Il y aura du baseball, du football, mais pour le hockey, c’est une autre histoire. Du hockey en juillet, je ne suis pas certain que cela susciterait beaucoup d’intérêt chez les amateurs. Les Alouettes dans la ligue canadienne de football pourraient cependant commencer leur saison comme prévu, mais encore là, ce n’est qu’une prédiction.  Des équipes déjà en difficulté comme les Panthers de la Floride, les Hurricanes de la Caroline, les Coyotes de Phoenix au hockey, pourraient ne pas survivre au coronavirus.

Ce qui pourrait cependant avantager Québec, pour le retour des Nordiques. Le malheur des uns, fait le bonheur des autres!  Au baseball majeur, les Rays de Tampa Bay, les A’s D’Oakland sont également en difficulté, ce qui pourrait avantager le groupe de Stephen Bronfman pour le retour des Expos à Montréal. Pour ce qui est de la NFL, toutes les équipes vont survivre, aucune n’étant en difficulté financière au moment de mettre sous presse. Et il ne faut pas écarter à moyen ou long terme la possibilité d’événements sportifs en circuit fermé éventuellement, quoique les revenus aux guichets sont difficiles à remplacer, et il y a l’ambiance aussi dans les différents amphithéâtres, dont on doit tenir compte, l’avantage du terrain. Chose certaine, il va y avoir des bornes de purell partout, mais pour la distanciation, c’est une autre histoire.

Par ailleurs, TVA Sport qui accuse déjà un certain déficit va devoir faire des coupures vraisemblablement. Plusieurs joueurnalistes (des athlètes qui font maintenant carrière dans les communications sans aucune formation) pourraient écoper. Pour remplir du temps d’antenne, TVA Sport présente des matchs des années 80 entre les Canadiens et les…Nordiques, et des matchs de baseball des années 80, pas certain que cela va intéresser beaucoup d’amateurs de sport. Pourquoi ne pas présenter des films qui ont un rapport avec le monde du sport ? Il y en a plusieurs qui sont excellents. Mais bon, on fait de son mieux, dans les circonstances, semble-t-il.

Le don de soi

D’autre part, c’est le quart-arrière Drew Brees des Saints de La Nouvelle Orléans dans la NFL ( National Football League) qui a fait le don le plus significatif dans le monde du sport pendant cette pandémie. Brees a remis cinq millions US à des banques alimentaires en Nouvelle-Orléans.  Pour conclure, je m’en voudrais de ne pas féliciter la boxeuse, Kim Clavel, qui après avoir vu  son combat du 21 mars être annulé, a levé la main à l’appel du premier ministre François Legault pour renouer avec son métier d’infirmière, pour donner un coup de main à ses collègues au champ de bataille. Elle reviendra bien sûr à la compétition, mais après la tempête. Voilà une belle preuve solidarité!

Partagez par courriel