Jean-Michel Caradec, ballades inoubliables

Un homme aux cheveux longs jouant de la guitare acoustique. Un homme aux cheveux longs jouant de la guitare acoustique.
Le 29 juillet 1981 mourait tragiquement, Jean-Michel Caradec. Né à Locquénolé (29), le 20 septembre 1946, et élevé à Brest, le chanteur avait au compteur une carrière de douze ans ponctuée de succès : « Ma petite fille de rêve » (1974) le lance ; suivront « Île » (1975), « La colline aux coralines » (1976, dans un album destiné aux enfants) ; « Ma Bretagne quand elle pleut » (1977, reprise en 2010 par Nolwenn Leroy)… En juillet 1981, il s’apprêtait à publier un album, qui sortira, à titre posthume, sous le titre « Dernier avis ».

Le chanteur Jean-Michel Caradec est l’auteur de plusieurs chansons à succès : « Ma petite fille de rêve » (1974), « Île » (1975), « La colline aux coralines » (1976) ou « Ma Bretagne quand elle pleut Le chanteur Jean-Michel Caradec est l’auteur de plusieurs chansons à succès 

Une voix reconnaissable entre mille, une carrière d’une douzaine d’années, menée tambour battant. Pierre Brasseur le découvre et le présente à Serge Reggiani qui l’introduit chez POLYDOR. Maxime Le Forestier s’éprend de sa chanson « Mai 68 » et l’emmène avec lui en tournée, tout comme Serge Lama puis Georges Brassens. « Madeline Songs » devient sa maison d’édition avant de créer chez lui le studio Florian pour garder sa liberté de décision et donner la chance à de futurs talents.

Bravo à Richard Stamper qui publie, 40 ans après le décès de Jean-Michel Caradec, un livre essentiel, fondé sur des archives et des témoignages, pour se rappeler les merveilleuses balades du poète chantant.

…Et le rêve se brisa.  Jean-Michel Caradec par Richard Stamper. Les Éditions Les Presses du Midi. 35 $

https://lespressesdumidi.com/biographie/763-jean-michel-caradec-et-le-reve-se-brisa-de-richard-stamper-9782812712449.html

Mains LibresPoésie Trois-Rivière

Carrière à Patrimoine canadien, au Commissariat aux langues officielles et aux Archives et Bibliothèque Canada. Conférencier à l'UNESCO-Paris, à l'Internet Society à Washington, à l'Université de la Sorbonne à Paris et à l'Internet Society au Japon. Maîtrise de l'École nationale d'administration publique et M.A en histoire canadienne de l'Université de Sherbrooke.