Cailles à la sauce tomate

Une personne tient une assiette de poulet en sauce. Une personne tient une assiette de poulet en sauce.
Cailles à la sauce tomate. Par Ilda Dabda
Si vous n’avez jamais mangé de cailles, c’est une bonne façon de l’essayer.  Elles sont minuscules et contiennent très peu de matières grasses mais elles sont pleines de saveur.  Les cailles étaient les préférées de mon père à manger, mais personne ne savait comment les faire.  J’ai donc décidé d’essayer de les lui faire et il les a adorées.  Mon père était difficile pour manger et n’aimait pas trop s’éloigner de la cuisine de ma mère, mais il adorait venir dîner chez moi.  Il savait que s’il me demandait de faire quelque chose pour lui, je mettrais tout mon cœur à le lui faire.
Cailles à la sauce tomate
Préparation: 30 minutes
Temps de cuisson : 30 min
Portion : 6-8
Accords mets et vins: Gigondas (100% Syrah)
Ingrédients
6 cailles
2 grandes boîtes de tomates en dés
1 oignon haché
6-8 brins de basilic haché (plus un peu plus pour la garniture)
1 cuillère à café d’ail en poudre
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
Sel (au goût)
Poivre de Cayenne (facultatif)
¼ tasse de vin blanc sec
Préparation
Dans une grande casserole, ajouter 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, les oignons et faire revenir 2 minutes à feu moyen-élevé.
Baisser le feu à moyen et ajouter les tomates en dés, l’ail, le sel et le basilic.
Ajoutez maintenant 1 cuillère à soupe d’huile d’olive, le vin et remuez. Cuire 10 mn.
Laver les cailles et les sécher avec une serviette en papier.  Ajoutez-les à la sauce et couvrez.
Cuire 20 min, découvrir et cuire encore 10 minutes.
Servir sur des pâtes, du riz ou de la purée de pommes de terre
*Inspiré par Dida

Je suis née à Casablanca et j’ai toujours eu un amour pour la cuisine depuis que je suis jeune. Après avoir travaillé au Ritz je suis devenue traiteur pendant 5 ans. Bien que j’aimais le faire, on m’a offert un emploi d’adjointe juridique où je suis restée 25 ans dans le plus grand cabinet d’avocats au Canada. Pendant la pandémie, je cuisinais plus souvent. Cela m’a rappelé des souvenirs de ma mère qui cuisinait à merveille. Je veux partager mon amour de la nourriture à travers mes recettes tout en gardant le souvenir de ma mère d’où je m’inspire. Je vis à Montréal depuis plus de 50 ans et la diversité de cette ville est d’où vient le reste de l’inspiration.

Mains LibresLe Pois Penché