Le riz basmati

Un bol de riz sur une table à côté d'un bol de coriandre. Un bol de riz sur une table à côté d'un bol de coriandre.
Le riz basmati.  Par Ilda Dabda
Le basmati est excellent en accompagnement ou peut être la vedette du repas.  C’est son arôme merveilleux qui me fait l’utiliser encore et encore.  Il se marie à merveille avec la plupart des aliments.  Ma mère faisait du riz tout le temps et de différentes façons.  Elle n’utilisait pas de basmati, je l’ai découvert une fois que j’ai quitté la maison et que je cuisinais pour moi.  La saveur du riz est ce qui m’a captivée.
Le basmati

Temps de préparation : 10 min

Temps de cuisson : 40 min

Pour 4-6 personnes

Accords mets et vins : Arneis vin blanc du Piedmont sec et légèrement minérale.

Ingrédients

2 tasses de riz basmati

3 tasses d’eau

Le sel

1 cuillère à soupe d’huile

1 grosse boîte de maïs (égoutté)

½ tasse de raisins secs

8 à 10 brins de coriandre fraîche hachée

Jus de 1 citron

2 cuillères à soupe d’huile d’olive citronnée

Linge de cuisine propre

Préparation

Rincer le riz jusqu’à ce que l’eau soit claire.

Dans une casserole moyenne, faire bouillir de l’eau, ajouter le sel et l’huile.

Ajouter le riz à l’eau bouillante, remuer, couvrir avec un torchon et appuyer bien le couvercle.

Cuire à feu doux pendant 20 minutes. Découvrir et avec une fourchette égrainer le riz et ajouter 1 cuillère à soupe d’huile de citron et de jus de citron. Remuez à nouveau, replacez le torchon et couvrez. Cuire encore 20 minutes à feu doux.

Découvrir, ajouter les raisins secs, la coriandre hachée, le maïs et le reste de l’huile de citron et remuer

Servir avec curry,  salade, poisson, viande ou volaille.

*Inspiré de Solange

Poésie Trois-RivièreLe Pois Penché

Je suis née à Casablanca et j’ai toujours eu un amour pour la cuisine depuis que je suis jeune. Après avoir travaillé au Ritz je suis devenue traiteur pendant 5 ans. Bien que j’aimais le faire, on m’a offert un emploi d’adjointe juridique où je suis restée 25 ans dans le plus grand cabinet d’avocats au Canada. Pendant la pandémie, je cuisinais plus souvent. Cela m’a rappelé des souvenirs de ma mère qui cuisinait à merveille. Je veux partager mon amour de la nourriture à travers mes recettes tout en gardant le souvenir de ma mère d’où je m’inspire. Je vis à Montréal depuis plus de 50 ans et la diversité de cette ville est d’où vient le reste de l’inspiration.