André Rieu, un homme en smoking, jouant du violon.

André Rieu, roi de la valse

André Rieu, roi de la valse.  Par André Bouchard
Étincelante performance du roi de la valse André Rieu et son orchestre Johann Strauss au Centre Vidéotron de Québec.
Le célèbre chef d’orchestre et violoniste André Rieu était de passage  au Centre Videotron de Québec, avec son orchestre Johann Strauss, au grand plaisir des admirateurs et amateurs de son répertoire.  En effet, près de au-delà de 10.000 mélomanes étaient présents pour les circonstances et qui s’étaient donné rendez-vous pour ce spectacle musical unique en son genre.
En premier lieu, fidèle à ses débuts de concert, ce fut l’entrée genre militaire des gladiateurs avec les membres du Johann Strauss Orchestra, sa marque de commerce. Lors de ses débuts de concert André Rieu commente toujours les performances de ses musiciens et des pièces qu’ils interprètent. Toujours avec le sens de l’humour qui semble l’une de ses caractéristiques avec son célèbre violon STRADIVARIUS. Le violon qu’il maîtrise depuis 65 ans, tout en dirigeant parfois discrètement et aussi avec éclat.
Le concert de JOHANN STRAUSS ORCHESTRA se composait de deux parties avec ses pièces en partie traditionnelles, dont évidemment l’inoubliable Danube Bleu toujours apprécié.  Sans oublier quelques chansons du répertoire italien toujours avec les inimitables trois ténors composés de trois nationalités, interprétant quelques populaires comme FUNICULI FUNICULA.
En deuxième partie, une certaine surprise attendait les spectateurs, alors qu’un groupe GOSPEL avec la collaboration de deux voix étonnantes : une chanteuse et un chanteur avec  ayant interprété au moins trois pièces musicales Oh Happy Day, Amen et I Will Follow Him.  Il est intéressant de noter que la foule a bien répondu à ce stage du concert, car celle-ci s’est levée pour démontrer son grand plaisir au Maestro Rieu. D’autant plus surprenant que le répertoire ne comprend pas toujours ses pièces!  Il faut souligner aussi les deux sopranos Anna Majchrzak et et Micaëla Oeste, avec leur irrésistible voix chaleureuse et raffinée ayant interprété Belong To Me et de Caro Nome, de Verdi. Épatantes, elles ont emballé les spectateurs!
Le BOLÉRO de Ravel qui terminait le concert, joué avec un aplomb et synchronisation quasi parfaite, n’a pas manqué d’égayer les passionnés de l’illustre compositeur français. Évidemment, tout concert avec le Roi de la Valse Rieu ne s’arrête pas là, car il se garde toujours une porte de sortie en rappel. Le Maestro, feignant le retrait, y revient avec enthousiasme au grand plaisir des spectateurs. À ce sujet. Il faut remarquer LIBIAMO interprété d’une façon festive, CAN’T FALLING IN LOVE et pour se clôturer par la très connue AMAZING GRACE laissant une note nostalgique.
En somme, à l’issue de cette belle visite André Rieu et son Johann Strauss Orchestra, au Centre Vidéotron de Québec, il en ressort que son programme a été fort apprécié, même s’il débordait de son programme habituel à la Viennoise. 
Il faut croire qu’il sait s’adapter aux nouvelles tendances des orchestres de musique classique, le GOSPEL en étant une preuve sans équivoque. Et ce n’est pas surprenant que le grand violoniste et son orchestre  deviennent tant en demande mondialement! On sait que celui-ci devait se produire le lendemain à Montréal et aussi Toronto, Ottawa puis aux États-Unis.
Au rappel, André Rieu a utilisé avec succès le même stratagème de varier les humeurs. Ainsi, après un Libiamo livré un verre à la main en formule festive, un majestueux Can’t Help Falling In Love. Valser Rieu? Mais non! Nous aimons rêver.
La valse des millions $
Las OlasMains Libres