Les Triplettes de Belleville, un conte musical

Un film d'animation mettant en scène un groupe de personnes portant des chapeaux. Un film d'animation mettant en scène un groupe de personnes portant des chapeaux.
Les Triplettes de Belleville, un conte musical. Par Alain Clavet
Les Triplettes de Belleville est un film d’animation franco-belgo-québécois réalisé par Sylvain Chomet et sorti en 2003. Il raconte l’histoire de Madame Souza, une vieille dame qui se lance à la recherche de son petit-fils enlevé pendant le Tour de France par une organisation criminelle.

Le film est célèbre pour son style visuel distinctif et son humour excentrique. Il présente également une bande sonore remarquable, composée par Benoît Charest, qui mélange le jazz et la musique de cabaret. Les personnages principaux, y compris Madame Souza, son chien Bruno et les Triplettes de Belleville, sont tous des figures mémorables et attachantes.

Les Triplettes de Belleville a été un succès critique et commercial, remportant de nombreux prix, notamment deux nominations aux Oscars en 2004, dans les catégories « Meilleur film d’animation » et « Meilleure chanson originale ». Le film a également été salué pour son hommage aux films d’animation traditionnels, notamment à travers l’utilisation de l’animation en deux dimensions et l’absence de dialogues pendant la plupart du film.

Sylvain Chomet

Sylvain Chomet est un réalisateur, scénariste et animateur français né le 10 novembre 1963 à Maisons-Laffitte, en région parisienne.  Chomet a étudié l’animation à l’école des Gobelins à Paris, où il a commencé à développer son style de dessin animé. Après avoir travaillé comme animateur sur plusieurs projets, il a réalisé son premier court métrage d’animation, « The Old Lady and the Pigeons » en 1997. Ce film a été nominé pour un Oscar du meilleur court métrage d’animation. À la suite des Triplettes de Belleville, Chomet a réalisé un autre long métrage d’animation, « L’Illusionniste », sorti en 2010. Le film, basé sur un scénario de Jacques Tati, a été également bien accueilli par la critique, et a été nominé pour un Oscar du meilleur film d’animation.


En dehors de ses travaux dans l’animation, Chomet a également réalisé des clips musicaux, notamment pour le groupe de rock britannique Radiohead. Il a également écrit et illustré des bandes dessinées, et a travaillé sur des projets publicitaires. Au fil des années, Chomet a développé un style unique qui se distingue par son utilisation de l’humour, de la musique et de la satire sociale. Ses films d’animation ont souvent des personnages excentriques et des environnements détaillés, et sont réalisés en grande partie à la main, ce qui leur donne un aspect artisanal et distinctif.

Benoît Charest

Benoît Charest est un compositeur et musicien québécois né le 22 août 1964 dans la ville de Québec. Il est principalement connu pour sa musique de film. Charest a commencé sa carrière musicale en tant que guitariste de jazz, mais a ensuite élargi ses horizons musicaux en s’intéressant, en plus de la musique de film, à d’autres genres musicaux, tels que le rock et la musique électronique. Il a travaillé sur plusieurs projets de musique de film, notamment « Polytechnique » (2009), « Mars et Avril » (2012) et « The Young and Prodigious T.S. Spivet » (2013).

Benoît Charest a également sorti plusieurs albums en tant que musicien, notamment « Néron Noir » (2002) et « La migration Bigoudi » (2014), qui mélangent des influences musicales allant du jazz à la musique électronique.  En plus de ses réalisations musicales, Benoît Charest est également connu pour son engagement en faveur de l’environnement. Il a cofondé le groupe de musique écologique Les Chercheurs d’Ordures, qui utilise des instruments de musique fabriqués à partir de matériaux recyclés. Il est également membre du collectif Musique pour la Terre, qui sensibilise le public aux questions environnementales grâce à la musique.

Le Pois PenchéPoésie Trois-Rivière

Carrière à Patrimoine canadien, au Commissariat aux langues officielles et aux Archives et Bibliothèque Canada. Conférencier à l'UNESCO-Paris, à l'Internet Society à Washington, à l'Université de la Sorbonne à Paris et à l'Internet Society au Japon. Maîtrise de l'École nationale d'administration publique et M.A en histoire canadienne de l'Université de Sherbrooke.