Capture d'écran du cinéma Notre Dame de Moncton.

Notre Dame de Moncton, à l’affiche

Le film Notre Dame de Moncton dans les cinémas du Québec.  Par Hélène Clermont

Bellefeuille Productions annonce que le deuxième long métrage de Denise Bouchard, Notre Dame de Moncton, d’après un scénario de Mélanie Léger, est sorti sur les écrans du Québec, le 24 mars dernier. Après avoir présenté en ouverture du Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA)  en novembre 2022, et reçu un accueil chaleureux autant du public que de la critique, Notre Dame de Moncton, a été présenté en grande première à Montréal dans le cadre des Rendez-vous Québec Cinéma, lundi le 27 février dernier au cinéma Quartier latin, en présence de l’équipe du film. Le film a été tourné en entier dans la ville de Moncton au printemps 2022.

J’ai eu le privilège de faire des entrevues avec trois acteurs du film et la réalisatrice, le 13 mars dernier à l’Hôtel Gault du Vieux-Montréal:
Gilles Renaud, Louise Turcot et Denise Bouchard au Cinéma Quartier latin.Crédit photo: CLERMONT real TV

 Laurie Gagné et Louise Turcot au cinéma Quartier Latin.

Louise Turcot est très heureuse de poursuivre sa carrière, et désire continuer tant que sa santé sera au rendez-vous,  elle est grand maman et aime bien se ressourcer dans son jardin durant la belle saison.  Gilles Renaud, avoue que durant les préparatifs d’un rôle, ne voit pas et n’invite pas chez lui afin de se concentrer sur son rôle. Il a apprécié son rôle auprès de sa conjointe même s’il devait lui avouer qu’il l’avait trompé et, bien sûr, c’était du cinéma.  Laurie Gagné précise qu’elle est allée visiter des centres d’itinérances de la région de Moncton afin de s’en inspirer. Elle ne s’attendait pas à une pareille opportunité dans sa carrière.

Gilles Renaud, Laurie Gagné, Louise Turcot, Denise Bouchard à l’Hôtel Gault.  Crédit photo: CLERMONT

Denise Bouchard, me confie qu’elle a eu un casting parfait pour son film et que par le jeu des acteurs, tout est dit. Elle ne voulait pas aller plus loin dans certaines scènes et s’en tenir qu’à la subtilité et à la sensibilité et que tout est dit.

Une histoire touchante, des personnages attachants, des histoires humaines, un grand film à voir absolument
Notre Dame de Moncton, c’est l’histoire d’Anna qui se prépare à renouer avec Jason, le fils qu’elle a été obligée de placer en adoption il y a presque vingt ans . N’arrivant pas à aller au bout de cette rencontre, elle se réfugie, clandestinement, dans la maison d’un couple âgé. Un événement dramatique vient tout bousculer et force Anna à tisser une relation impromptue avec Victorine.  L’étrange cohabitation de ces deux femmes les aidera à retrouver le courage d’affronter leurs épreuves.
Le film met en vedette Laurie Gagnon (Anna) et Louise Turcot (Victorine), que l’on retrouve enfin à jouer le rôle d’une femme de son âge, 50 ans après Deux femmes en or.  Cette histoire d’amitié entre deux femmes de générations différentes, nous amènera à découvrir la vraie nature de chacune d’elles.  À l’heure où l’itinérance est au cœur des préoccupations, Notre Dame de Moncton nous propose de voir cette triste réalité d’un œil doté d’empathie, de compassion et de bonté.
En plus des deux rôles-titres, campés par Laurie Gagné et Louise Turcot, Notre Dame de Moncton met en vedette le comédien Gilles Renaud (Hergé) et les comédiens acadiens Thomas Lapointe (Jason), Frédérique Cyr Deschênes (Estelle), Katerine Kilfoil (Dorina), Anika Lirette (Béatrice), Jean-Philippe Raiche (Raoul), Éric Butler (Félix), Luc LeBlanc (Julien). Le scénario de l’autrice Mélanie Léger a développé la finesse de son histoire, ses personnages fait que ça se passe à Moncton, c’est un film plein d’humanité et de douceur, selon Denise Bouchard et elle souhaite que son film encourage les gens à s’ouvrir aux autres et à être bienveillants et affirme être privilégiée d’avoir réalisé un tel projet.
Denise Bouchard occupe le paysage culturel acadien depuis les années quatre-vingt. Artiste talentueuse et polyvalente, elle s’est vu offrir de nombreux premiers rôles tant au théâtre, au cinéma, qu’à la télévision.  Outre sa grande polyvalence comme comédienne, elle collabore de plus en plus comme conseillère en scénarisation et à la réalisation.  Elle écrit et réalise son premier court métrage Bascule en  en 2016.  Boursière de Téléfilm Canada en 2019, elle réalise et écrit son premier long métrage de fiction.
Mains LibresLas Olas

Présidente de Clermont & Clermont, Hélène Clermont oeuvre dans le milieu artistique, culturel, de la beauté, de la mode et de l’événementiel depuis très longtemps. Elle a cotoyé des célébrités tout au long de sa carrière notamment à titre d’animatrice et de productrice.