Les Alouettes, fierté de Montréal

Un groupe de joueurs de football des Alouettes posant pour une photo, illustrant la fierté de Montréal. Un groupe de joueurs de football des Alouettes posant pour une photo, illustrant la fierté de Montréal.
Les Alouettes, fierté de Montréal.  Par Michel Bureau
Les Alouettes feront les frais de la finale de la Coupe Grey à Hamilton en fin de semaine prochaine contre les Blue Bombers de Winnipeg (la 119e). Les Alouettes sont en mission après la descente aux enfers, c’est la renaissance.
L’an dernier, cette équipe était en mode survie. PKP a redonné vie à cette franchise qui compte plus d’une dizaine de Québécois au sein de son organisation. Et bravo à Pierre Vercheval de RDS d’en avoir fait mention. Les Alouettes ont la capacité de devenir la toute première équipe professionnelle au Québec à gagner un championnat depuis des lunes, le dernier championnat remonte à 2010, la conquête de la Coupe Grey par les Alouettes. Les oiseaux ont déjoué les calculs des pseudo-experts en donnant une sévère raclée aux  Argonauts de Toronto 38-17 en finale de l’est.
L’interception dès le départ du talentueux Marc-Antoine Dequoy a donné le ton au match.  Les Argonauts n’ont jamais été dans le coup. Jason Maas et ses adjoints ont fait un travail colossal pour redresser la barque après un début de saison ordinaire, les oiseaux ont gagné leurs six derniers matchs en saison régulière. Il y a une chimie au sein de cette équipe, tous pour un! Le directeur-général, Danny Maciocia a fait un job remarquable, en allant chercher des joueurs-clés en milieu de saison.
Cody Fajardo n’est pas un Tom Brady, j’en conviens, mais il est prêt à se sacrifier pour l’équipe. L’unité défensive est très solide, elle en a fait la démonstration lors de la finale de l’est, et le Québécois Marc-Antoine Dequoy en est la pièce maîtresse, secondé par notamment Sankey,Johnson, Beverette. En attaque, nos oiseaux n’ont rien à envier aux autres formations avec William Stanback, Snead, Mack et Fletcher.
Radio-Canada boycott les Alouettes
Je suis tombé en bas de mon sofa en écoutant les nouvelles du sport à Radio-Canada samedi dernier, on devrait plutôt dire la capsule sportive ce serait plus juste. Pas un seul mot dans le bulletin de fin de soirée sur la victoire des Alouettes en finale de l’est contre Toronto. J’ose espérer que cet oubli n’est pas volontaire, que cela n’a rien à voir avec le fait que PKP est propriétaire de l’équipe. Les Alouettes n’ont pas fait les frais des nouvelles du sport à Radio-Canada très souvent.  À tout bien considéré, le département des sports à Radio-Canada est un éléphant qui accouche d’une souris.
Un défilé pour les Alouettes
Si les Alouettes gagnent le match ultime, dimanche prochain, et j’ai confiance,  ce serait une magnifique occasion de tenir un défilé dans les rues de Montréal, un rassemblement positif, porteur de bonnes nouvelles. Montréal en a grandement besoin ! Un rayon de soleil dans la grisaille de novembre.

Mains LibresPoésie Trois-Rivière

Le Bureau des Sports