Alexandre Poce: Le messager de l’espoir

Un homme en costume sourit à la caméra. Un homme en costume sourit à la caméra.
Alexandre Poce : Le messager de l’espoir. Par Michel Bureau

Il est confiné à un fauteuil roulant depuis 36 ans, et il continue de se battre avec détermination, et garde espoir de marcher de nouveau un jour. À 16 ans, il a perdu l’usage de ses membres en entrant de plein fouet dans la bande au hockey. C’est arrivé le 14 mars 1987 lors d’un tournoi de hockey midget à Mascouche. Il est depuis paraplégique. Il a développé au fil des ans une technique avec un petit bâton dans la bouche lui permettant d’écrire. Quelques semaines auparavant une tireuse de cartes avait prédit à sa mère qu’un drame allait arriver dans sa famille, elle avait pris cela avec un grain de sel. Lors de cette journée fatidique, Alexandre avait oublié pour la toute première fois sa chaîne avec une croix dans le vestiaire, mauvais sort.

Il n’a pas abandonné pour autant, il a passé son barreau et est devenu avocat, puis conseiller municipal de 2013 à 2017 à Blainville dans l’équipe de Richard Perreault.  Il poursuit ses études pour un MBA en administration. Au fil des ans, il a grandement contribué à la recherche sur la moelle épinière par le biais de tournois de golf. Alexandre donne aujourd’hui des conférences aux quatre coins du Québec. Un livre Le Messager de l’espoir  paru aux Éditions de l’homme raconte son histoire dans les moindres détails.

Sénateur et un film

Alexandre, il a toujours plein de projets en tête, vient de remplir le formulaire pour devenir sénateur à Ottawa. Il compte sur plusieurs appuis autant dans le milieu des affaires qu’en politique. Nul doute qu’il pourrait enrichir les débats à Ottawa.  Le regretté Jean-Claude Lord, cinéaste, qui a réalisé la populaire télésérie Lance et Compte, avait rencontré Alexandre Poce chez lui à Blainville, il était intéressé de réaliser un film sur la vie D’Alexandre Poce, malheureusement, ce projet n’a pas vu le jour. Alexandre aimerait bien que son histoire soit portée au grand écran un jour. Nul doute qu’un tel film du moins un documentaire serait une source d’inspiration pour plusieurs !

Poésie Trois-RivièreMains Libres

Le Bureau des Sports