Wander Franco, un joueur de baseball portant une casquette bleue, a été suspendu.

Wander Franco, suspendu

Gary Bettman va-t-il « mettre ses culottes » ? Par Michel Bureau
Le commissaire du baseball majeur, Rod Manfred, a suspendu indéfiniment récemment le joueur vedette Wander Franco des Rays de Tampa Bay à la suite à des accusations d’agression sexuelle sur une mineure.
Franco venait de signer un contrat de onze ans pour une valeur de 182 millions $ avec l’équipe de la Floride. Plusieurs joueurs vedettes ont aussi été bannis par la MLB (Major League Baseball)  pour avoir fait usage de stéroïdes anabolisant, notamment: Roger Clemens, Mark McGuire, Éric Gagné, Barry Bonds, la liste est longue.
Pete Rose, le meilleur frappeur de coups sûrs dans le baseball majeur, a également été suspendu à vie pour avoir parié sur des matchs de baseball, les portes du Temple de la renommée du baseball lui sont fermées à jamais, tout comme c’est le cas pour les joueurs déjà mentionnés. Bref, le baseball majeur a eu son lot de scandales, mais a eu le mérite de réagir au moment opportun, idem pour la LNH.
Scandale équipe Canada junior
On ne connaît toujours pas l’identité des huit joueurs d’Équipe Canada junior impliqués dans le viol collectif de 2018. De ce nombre, cinq joueurs évoluent présentement dans la LNH. En mai 2022, la ligue annonçait l’ouverture d’une enquête. L’adjoint au commissaire, Bill Daly, a déclaré qu’un enquêteur indépendant était sur le point de sortir un rapport, nous sommes en août 2023, et aucun nom n’a été rendu public. Le défenseur Victor Mete, il faisait partie d’Équipe Canada junior, a fait une sortie publique pour dire qu’il n’avait rien à voir dans cette histoire de viol collectif.
Équipe Canada Junior comptait dans ses rangs notamment les joueurs vedettes; Cale Makar, défenseur étoile de L’Avalanche du Colorado, finaliste au trophée Norris, sur la couverture du jeu NHL 24, Drake Batherson, des Sénateurs D’Ottawa, Carter Hart des Flyers de Philadelphie, Robert Thomas, des Blues de Saint-Louis, Dillon Dubé, des Flames de Calgary, Maxime Comtois, des Ducks D’Anaheim, le seul Québécois au sein de la formation. Rappelons que Hockey Canada avait réglé à l’amiable avec la victime présumée en mai dernier.
Jusqu’à maintenant, Jordan Kyrou, Taylor Raddysh, Carter Hart, Jake Bean, Kale Clague, Colton Point, Sam Steel, Conor Timins, Robert Thomas, Victor Mete, Cale Makar, Jonah Gadjovich, Maxime Comtois, Dillon Dubé ont tous publié des déclarations affirmant leur innocence, seulement trois joueurs d’Équipe Canada Junior n’ont pas fait de déclaration sur cette affaire nébuleuse; Alex Formenton, Drake Batherson et Michaël Mcleod.
L’un des joueurs a fait des révélations importantes. L’agent de l’un des joueurs a déclaré que son client avait reçu un message sur son cellulaire lui disant de venir rejoindre certains de ses coéquipiers lui disant qu’il y avait un party avec de la bière et de la pizza dans une chambre d’hôtel. Il ne savait pas qu’il s’agissait de sexe consensuel ou s’il s’agissait d’une agression. Bettman aura-t-il le courage de suspendre les joueurs fautifs. Car la LNH connaît, semble-t-il, les coupables. Un dossier à suivre, il va sans dire.
Dans un autre ordre d’idées, j’aimerais rappeler à Félix Séguin descripteur des matchs du Canadien à TVA Sports, qu’il a omis un nom important suite au décès du journaliste, Yvon Pedneault, en parlant des journalistes francophones membres du Temple de la renommée du hockey soit Jacques Beauchamp, et pourtant la salle de presse au Centre Bell porte le nom de Jacques Beauchamp. Le doyen, le plus grand journaliste francophone à être admis au Temple de la Renommée du hockey. Et dire que la devise du Québec est Je me souviens, mais de qui et de quoi ?
Photo principale :  Wander Franco
JGAPoésie Trois-Rivière

Le Bureau des Sports