Guillaume Bourque, Robbie reste

Une photo en noir et blanc d'un homme nommé Guillaume. Une photo en noir et blanc d'un homme nommé Guillaume.
Guillaume Bourque, Robbie reste.  Par Ricardo Langlois
Robbie est mort. Un accident de moto. Sest-il suicidé? Cest en dessous du tapis quil y a des secrets. Ça ne va pas bien pour Harold, son meilleur ami, lui qui est séparé, il va vivre dans le shack de la mère de Robbie dans Les Laurentides. Comment guérir? La vie est injuste.
Souvenirs denfance
Le schack, le guetto aux souvenirs de jeunesse. Parce quil faut revenir à l’époque où tout était beau où tout était possible. Le rêve, cest larchitecture du désir. Avant de devenir trop adulte, on finit toujours par taire ses grandes vérités. 
« Le schack était le repaire de ma jeunesse. C’était là que Robbie et moi, nous nous prenions pour Guns NRoses devant le miroir, à dix ans. Lui avec une brosse à cheveux en guise de micro, moi avec une raquette de tennis comme guitare. Cest dans le schack que nous avons bandé devant notre premier Playboy. » (p. 12 )
Robbie à 25 ans, rêvait de devenir un humoriste intellectuel comme Bill Hicks. Harold veut tout savoir sur son ami qui sest suicidé. Et cest normal? Il fera ses propres recherches. Il commence une vraie saga. Dabord en fouillant dans son téléphone intelligent. Netflix, Instagram, les « like » sur Facebook. Lui qui avait résisté au cellulaire jusquen 2016.
Et Robbie, cet envieux personnage qui devait être le meilleur en tout autant dans les sports quavec les filles. Il a même eu droit à une ovation à la polyvalente en jouant la « Trilogy Suite Op 5 »de Malmsteen. Il était le top dans tout. Les deux amis sont aux études. Harold a même publié un recueil de poésie (p. 24 ). Même si nous sommes en 2019, le schack est le bunker de tous les souvenirs.

La musique est un personnage
On plonge dans la musique rock dune certaine époque. Gentle Giant, Manowar, Fates Warning, Crimson Glory, Queensryche avec « Operation Mindcrime ». Jai aimé ces musiques qui font partie aussi de ma vie. (1) Robbie nen finit plus de chercher dans des historiques sur son cell, des souvenirs qui ont nourri la vie de son meilleur ami. Il fume du pot et boit de la bière comme dans la chanson de Charlebois. Faire le deuil de son ami est devenu son passe-temps. Il prend une pause pour écouter « Leonard Cohen ». Comment survivre à une telle tragédie? Il cite un poème de « Regards et jeux dans lespace ».

Le romancier Mistral est encore vivant
Voici la partie la plus intéressante du roman. Il est chargé de cours au Cégep. Vingt ans plus tard, on étudie des livres de Dany Laferrière et Nicole Brossard. Cest Christian Mistral qui mintéresse. (2 )
« Mistral avait propulsé lautofiction à laméricaine dans les lettres québécoises. Vamp et Vautour avaient propulsé lautofiction à laméricaine dans les lettres québécoises. »
Mistral, « le batteur de femmes »
« Jaurais aimé dire quil fallait distinguer l’œuvre de l’écrivain, mais l’œuvre de Mistral, c’était Mistral ». (p. 69)
Il repense à « Dehors Novembre » des Colocs ou au film « American Beauty ». Ce bon temps qui défile dans ma tête, jorganisais des spectacles au café Chaos pour 5$. Nous avons tous des souvenirs de la fin de cette décennie. Nous sommes dans un monde de désirs, cela ne pardonne pas. Le Corps et l’Âme se consument. Les souvenirs restent malgré tout.
Avoir 40 ans
Les mots sont comme de leau. Leau de source, leau de vie, celle qui coule, celle qui dit. Les mots ne devraient servir qu’à lessentiel, à dire ce que lon doit faire dessentiel : rêver, apprendre, attendre. Ne devrait sortir de nous que ce qui est lumière en nous. Guillaume Bourque met en scène une mémoire inventive. Quelques souvenirs entre lesquels, il fait bon de sy retrouver avec insouciance, sans demi-mesure.

Note

1. Ses musiques qui font partie de ma vie. Jai été journaliste pour le journal Pop Rock durant les années 80. Jai aimé particulièrement « Gentle Giant et Queensryche ».

2. Christian Mistral a écrit à 23 ans, Vamp, un livre magistral sur la jeunesse des années 80. Vous pouvez consulter mon article.

Guillaume Bourque est né à Montréal en 1980. Il a notamment publié les romans « Jérôme Borromée en 2013 et Lockdown » en 2019.
Guillaume Bourque, « Robbie reste », Leméac, 2023.

https://lametropole.com/arts/litterature/christian-mistral-1964-2020/

Ricardo Langlois a été animateur, journaliste à la pige et chroniqueur pour Famillerock.com

Mains LibresLe Pois Penché